castegens_logo

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

La Bataille de Castillon se joue sur les terres de Castegens

Chaque été depuis 30 ans, entre la mi-juillet et la mi-août, une grande reconstitution historique est organisée sur les terres de Castegens. C’est le plus grand spectacle du Sud-Ouest de la France, réunissant 25.000 spectateurs, et plus de 500 acteurs et cavaliers.

Les jours de Bataille, vous êtes conviés au Château Castegens, ou vous pourrez admirer l'aire scénique et l'envers du décors du haut des anciens remparts, sur la terrasse du chateau Castegens. Une dégustation de nos vins est proposée entre 17h30 et 21h00.

=> Lien vers le site de la Bataille Extrait vidéo (52s.)

Histoire


Par le mariage en 1152 d’Aliénor, duchesse d’Aquitaine, avec le futur roi d’Angleterre Henri II Plantagenet, l’Aquitaine était devenue possession anglaise, cause de guerres incessantes entre la France et l’Angleterre.

La longue domination anglaise de 300 ans en Aquitaine n'apporte ni misère, ni oppression mais des relations commerciales profitables aux deux parties. Les rois d'Angleterre accordent autonomie et facilités avec des chartes libérales aux communes.

En 1450, la Guyenne est la seule région encore partiellement aux mains des anglais. Les zones sous domination française connaissent des troubles fréquents car les exigences de Charles VII exaspèrent la population et font regretter la tutelle anglaise. Henri VI d’Angleterre est appelé à la rescousse (*). Il confie la reconquête au général Talbot. Après une rapide campagne, Bordeaux est reprise en 1452.

Les Français décident de contre-attaquer l'été suivant. Averti de l’arrivée des troupes de Charles VII à Castillon, Talbot attaque la petite ville fortifiée le 17 juillet 1453. Près de 20.000 soldats livrent bataille aux abords de Castillon. Le Général Talbot est tué lors d’une dernière charge héroïque. Talbot disparu, toutes les places tenues par les Anglais capitulent et Bordeaux se rend sans effusion de sang. Cette bataille scelle le retrait des Anglais d’Aquitaine et marque la fin de la guerre de Cent ans.

Dans le domaine militaire, cette bataille, fruit d'une stratégie nouvelle, met en valeur le rôle important et effrayant de l'artillerie et de l'action percutante de la cavalerie, quand elle est utilisée au moment opportun.

(*) C’est le comte Gaston de Foix Grailly (propriétaire de Castegens) qui dirigeât la délégation de Guyenne en Angleterre.

AccueilLe ChâteauLe terroirCulture & savoir-faireLes vinsNewsFiche techniqueContacts & accès